Catégories
Calligraphie

Calligraphie sur bois

Oui, sur bois. Parce que le papier, c’est so 2020.

Depuis un moment déjà je kiffe le toucher de la mine de crayon sur la surface tendre du bois. C’en est longtemps resté là : le temps d’une étagère ou d’un meuble, pour noter une mesure, apposer une marque discrète – mais stylée – servant à distinguer le dessus du dessous.

Et puis il y a quelques semaines j’ai cédé à une envie passagère et écrit une phrase au crayon sur une chute de planche destinée au feu. L’idée a alors germé : faire ça bien. Faire de la belle calligraphie sur du bois plutôt que du papier.

Après tout une planche n’est pas moins digne qu’une feuille, les deux sont même cousines, et la première quoique plus encombrante, résiste mieux aux outrages du temps… et ne semble plus si épaisse ni lourde une fois sa camarade mise sous verre.

Mais que calligraphier ?
C’est le vieux dilemme : quand on aime calligraphier, il faut décider quoi écrire.
J’ai donc pioché quelques textes incontournables de la littérature moderne, et comme j’ai de la veine c’est tombé sur mes auteurs préférés : J.R.R.Tolkien, H.P.Lovecraft, F.Herbert, A.Damasio .

Trois anneaux pour les Rois Elfes sous le ciel…
(ou plutôt in English “Three rings for the Elven Kings…“),
Le poème de l’Anneau Unique par J.R.R.Tolkien dans “Le Seigneur des Anneaux”.

Je ne connaîtrai pas la peur, car la peur tue l’esprit…
Litanie contre la peur des soeurs Bene Gesserit, par Frank Herbert dans son roman Dune.

NB: J’ai vu peu après l’adaptation au cinéma par Denis Villeneuve et la recommande chaudement : c’est du bon !

There is snow on the ground, and the valleys are cold…
Mêmes outils , autre ambiance :
Poème “The Yule Horror” par H.P.Lovecraft

Golgoth, Traceur. Pietro de la Rocca, Prince. Sov Strochnis, Scribe …
Les 23 membres sont là : ils sont “La Horde du Contrevent” de Alain Damasio.

Ainulindalë – la musique des Ainur” : les premiers mots du Silmarillion, de J.R.R.Tolkien.

Mais […]” Ce petit dernier était en fait mon premier test propre, juste après la chute de planche destinée au feu. Qui le décryptera ? La première ligne (le cercle noir) devrait vous suffire à trouver ce que j’avais en tête au moment de ce test, et ce n’était pas un livre ^_^

Maintenant se pose la question de la destinée de ces tablettes de bois, calligraphiées, poncées, vernies avec patience : je les vois plus que mes créations habituelles lancées dans les flots impétueux du temps, tels des vaisseaux (bon, des esquifs), chacun chargé de sa cargaison .

Puissent-ils naviguer longtemps, voir du monde et des horizons lointains… Sombrer avec panache en réchauffant quelques mains le jour venu ?

Bonus making of

Brouillon vs. final

FacebooktwitterpinterestFacebooktwitterpinterest